Pierrots Lunaires


Dans un univers marqué par l’androgynie, où la notion d’identité est biaisée, fallacieuse, ces portraits montrent une désexualisation de la personne sous les traits de la recherche d’une beauté parfaite mêlée à la monstruosité. Ces personnages portés par la mélancolie amènent au questionnement du réel, de l’identité, du sexe. L’homme dénué de ses caractères identitaires, où la similitude prend part sur la singularité.

 

 

Série réalisée dans le cadre de la troisème année à l'école de l'ETPA, année 2015-2016.

Obtention du premier prix au concours du festival Map Toulouse 2016 sur le thème de "l'identité partielle".

Copyright © 2017 Hugo Leger.